Yves Wespisser : La taxation des « super profits » à l’étude.
0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 51 Secondes

Avec la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus et la crise économique engendrée par la guerre en Ukraine, certaines entreprises font des profits records. Le prix de plusieurs produits augmente, tel est surtout le cas pour les secteurs alimentaire et énergétique. Afin de faire face à cette situation, on parle maintenant de la taxe sur les super profits pour le financement des mesures d’aides aux précaires. On fait le point sur ce sujet immédiatement.

L’utilité de la taxation super profits selon Yves Wespisser

L’inflation qui dure déjà quelques mois touche plusieurs pays, et personne ne peut dire combien de temps elle va durer ou jusqu’où les prix grimperont. D’après yves wespisser, plusieurs secteurs sont touchés. En France, Que Choisir a affirmé en juillet 2022 que les prix de l’alimentation ont connu une hausse de 7 % et l’électricité de 8 %. Devant cette situation, plus de 10 % des Français sautent les repas, plus de 12 % retardent les soins médicaux, et 6 sur 10 envisagent de réduire le chauffage cet hiver. Et encore, le revenu réel a baissé de 1,9 % au premier trimestre de cette année. Malheureusement, plusieurs grandes entreprises profitent de ce contexte pour avoir plus de marges. D’ailleurs, pendant la crise sanitaire, certaines entreprises ont même été en situation de monopole et ont pu faire des bénéfices colossaux. Actuellement, les secteurs de l’énergie et de l’agro-alimentaire vivent la même situation alors que le coût d’extraction reste inchangé. Cette situation a permis l’émergence de 572 nouveaux milliardaires en 2 ans seulement.

Le concept du super profits

super profits taxation Yves Wespisser
Crédits : Pixabay

Devant les profiteurs de crises, la taxation des super profits devient incontournable. Cette mesure est soutenue par l’OCDE et le FMI de plus, il est conseillé par la Commission européenne pour faire face à la crise. Toutefois, la France est pour l’instant réticente à cette idée, elle privilégie l’anti-impôt même si c’est une mesure solidaire. Parmi les pays acceptant ce prélèvement, il y a l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni, la Grèce, la Roumanie et l’Allemagne. Cette mesure pragmatique va permettre de financer les mesures soutenant les ménages. On fait payer les entreprises, mais non l’État pour ne pas creuser les déficits publics ainsi, elle concerne tous les secteurs. En plus d’éviter une situation de monopole, elle participe à la baisse de l’inflation. Le but de la taxation des super profits est la taxation de l’excédent de bénéfices réalisé de manière exceptionnelle par les grandes firmes dans divers secteurs, et ce, depuis des mois. Pour information, la taxation des super profits n’est pas nouvelle, car on a déjà connu cela pendant les deux guerres mondiales pour la solidarité dans la reconstruction du pays.

Il faut encore noter que depuis l’invasion des Russes en Ukraine, les cours du gaz et du pétrole ont fortement grimpé, et cela a fait gonfler le chiffre d’affaires ainsi que les bénéfices des grands groupes énergétiques. À savoir que TotalEnergies a réussi à doubler son profit net au second trimestre 2022, de 2,2 milliards à 5,7 milliards. Pour EDF, le chiffre d’affaires a augmenté de 67,2 % au premier semestre 2022. La page https://www.contreinfo.info/yves-wespisser-quelles-sont-les-differents-types-dattaques-en-informatique/ est à visiter.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.