La Tiny House en bois auto-géré : le top d’habitat écologique
0 0
Temps de lecture :2 Minutes, 49 Secondes

La lecture de cet article vous aidera à comprendre davantage la tiny house. C’est un concept qui vient tout droit des États-Unis. En 2005, on construisait des tiny house ou des maisons sur-roues pour venir en aide aux personnes dont les maisons ont été détruites par l’ouragan Katrina. Petit à petit, la tiny house a gagné en popularité. Elle s’est modernisée et elle est aujourd’hui très tendance dans de nombreux pays. En général, elle est fabriquée en bois. Ce qui fait d’elle un mini-habitat mobile complètement écologique. La tiny house construite en bois auto-géré, on en parle dans cet article.

Les étapes de la construction d’une tiny house

Avant de parler de son impact sur l’environnement, il faut d’abord commencer par savoir comment elle est construite. Pour fabriquer une tiny house, il faut commencer par définir le projet et la maquette. Ceci fait, on passe à la préparation de la remorque, la réalisation du sol et l’assemblage de l’ossature de la maison. Pour que la tiny house soit agréable à vivre, on y pose également des isolants thermiques et un pare-pluie. Tout comme avec la construction d’une maison classique, on y pose des fenêtres et une porte. En matière d’énergie, on peut dire que la tiny house est complétement autonome puisqu’elle possède un système d’énergie embarquée. Enfin, il ne faut pas oublier d’installer la plomberie (salle de bain, toilette). Pour ce qui est du choix des meubles et de la décoration, cela dépend des futurs propriétaires. Ils peuvent les choisir eux-mêmes s’ils optent pour l’auto-construction. Par contre, s’ils préfèrent avoir une tiny house clé en main, les professionnels en micro-maison peuvent s’en charger. La tiny house est une maison respectueuse de l’environnement. Vous en saurez davantage en lisant le paragraphe qui suit.

La tiny house, un habitat écologique

tiny house en bois auto-géré
Crédits : Pixabay

Pourquoi la tiny house est considérée comme une maison écologique alors qu’il faut couper des arbres pour la fabriquer ? Eh bien, il faut d’abord noter qu’on ne peut construire une tiny house à partir de rien. Ce qui fait de la tiny house un habitat écologique, c’est qu’elle est composée de bois auto-géré, une matière première que l’on peut replanter. La majorité des constructeurs de tiny house sont aujourd’hui engagés dans la protection de l’environnement. En coupant 35 arbres pour construire une micro-maison, ils s’engagent à replanter deux fois plus, c’est-à-dire 70 arbres. L’avantage avec un tel investissement, c’est qu’il permet d’adapter les forêts aux éventuels changements climatiques, de développer la biodiversité, de nettoyer le sol ainsi que les cours d’eau, de soutenir le reboisement, de créer des emplois, de protéger le sol contre l’érosion… Pour construire des maisons écologiques, les fournisseurs se tournent vers des bois issus des filières locales. Ils privilégient également des isolants végétaux ou naturels (laine…). Afin de limiter la consommation énergétique, la tiny house est équipée de grande fenêtre. Cela permet en effet de jouir de la lumière naturelle. En ce qui concerne le prix, il faut compter entre 25 000 et 50 000 euros pour une tiny house de 20 m2.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
100 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.